La terre

(1) Terre sableuse (2) Terre limoneuse (3) Terre argileuse
Elle est fine mais elle ne forme pas de motte. On ne peut pas en former une boule au creux de notre main. Elle laisse beaucoup filtrer l’eau. Il faut l’arroser souvent mais peu, il ne sert pas grand chose de détremper une terre sableuse. Elle ressemble à de l’argile mais est douce au toucher (un peu savonneuse), et moins plastique (contrairement à l’argile). On la trouve le plus souvent dans les vallée. C’est la meilleure terre qui soit, elle retient l’eau mais pas trop. Terre collante, qui se gorge d’eau en hiver et se fissure en été lorsqu’elle sèche. Elle se façonne facilement en boudins dans le creux de la main. Elle peut être calcaire : on l’appelle parfois « marne ». Difficile à travailler au début, mais très productive lorsqu’elle est améliorée.

Or les plantes aquatiques et quelques plantes exotiques, la terre absorbe toutes les racines, elle est primordiale pour tout jardinier !

Un sol, c’est vivant !

Le sol dans lequel s’ancrent les plantes n’est pas un milieu inerte. C’est un mélange très complexe, dont il n’est pas nécessaire de connaôtre le détail. Il comporte de nombreux êtres vivants nécessaires à son bon fonctionnement. Les vers de terre ne sont donc pas simplement inoffensifs, ils sont tout bonnement indispensables ! Bien d’autres bestioles peuplent la terre, mais peu sont visibles à l’oeil nu : ce sont les micro-organismes, qui transforment la terre, la rendent fertile et mettent les éléments nutritifs (les sels minéraux) à disposition des racines des plantes cultivées. Lorsqu’on parle d’une terre riche, on parle en fait… d’une terre vivante !

Le point le plus important à prendre en compte est la texture de votre terre. Certaines plantes poussent dans n’importe quelle terre, mais d’autres préfèrent les sols « légers » (sableux) ou au contraire « lourds » (argileux). Vous saurez ainsi ce qui poussera le mieux chez vous.

Pourquoi remuer la terre ? Le bêchage sert à aérer la terre, ce n’est pas utile qu’au potager et on peut faire autremment. Par exemple, en « crochetant » la terre avec une fourche recourbée.

[tip]Qu’est-ce que la terre de bruyère ? La terre de bruyère est tout simplement un terreau acide et sableux. Utile uniquement pour les rhododendrons, camélias… et autres « plantes de terre de bruyère », justement ![/tip]

Un commentaire sur : La terre

Ecrire un commentaire
*
*

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les derniers articles de Nicolas le jardinier :