Quel terreau pour mes plantes aromatiques ?

On trouve dans le commerce des substrats de bonne qualité prêts à l’emploi mais évitez cependant certains terreaux trop bon marché qui ne donnent pas satisfaction. Pour la culture de plantes aromatiques, il faut privilégier les substrats drainés et aérés, en évitant les terreaux à granulométrie trop fine.

Préférez une proportion correcte entre éléments fins et éléments plus grossiers (comme les écorces qui assurent un bon drainage). Ces substrats vieillissent mieux que les terreaux trop fins qui n’ont pas une bonne tenue dans le temps. Un bon substrat doit être souple : quand vous le pressez dans les mains il ne doit pas rester compact.

Vous pouvez également réaliser vous-même votre support de culture en mélangeant différents matériaux.

Les principaux éléments qui constituent un substrat sont :

  • Les tourbes composent souvent les 2/3 d’un substrat. Elles résultent de la décomposition de végétaux et permettent une bonne rétention d’eau et d’éléments nutritifs. La tourbe blonde est fibreuse et est conseillée car elle permet une meilleure aération. Les tourbières étant de plus en plus surexploitées, l’attitude écologique consisterait à interdire l’utilisation de substrats composés de tourbe.
  • Les terreaux de feuilles proviennent de la décomposition des feuilles mortes. Ces terreaux présentent l’avantage d’être très riches en matières organiques, mais, comme ils sont très fins, ils favorisent la stagnation de l’eau. Il faut donc les utiliser avec parcimonie (10 à 25% du volume total).
  • Les écorces de pins compostées sont préconisées pour la culture de certaines plantes aromatiques, car elles favorisent le drainage. Elles acidifient aussi le substrat.
  • Le sable est un élément qui participe aussi au drainage, mais il faut utiliser des sables aux grains grossiers et en petites quantités (10% environ).
  • Le compost qui provient de la décomposition des déchets organiques est un élément intéressant, riche en minéraux et en matières organiques.
  • La perlite est une roche volcanique expansée qui favorise l’aération et allège le substrat. On utilise ce matériau pour les travaux de multiplication (semis et boutures).

Le choix de ces différents éléments est variable en fonction des plantes. Les plantes aromatiques de terrains secs seront cultivées dans des mélanges où l’on incorporera des éléments drainants comme la pouzzolane, le sable grossier, les écorces en quantités suffisantes (15% environ).
En revanche, on en ajoutera moins pour les plantes demandant plus d’eau.

Ne pas utiliser la terre du jardin pour les aromatiques

N’utilisez pas la terre de votre jardin pure pour rempoter vos plantes. Elle est trop compacte et les racines risquent de s’asphyxier. Vous pouvez en revanche en apporter une petite quantité (10 à 20% de votre mélange).

Quel que soit le mélange utilisé, il est indispensable de garnir le fond de votre contenant avec des petits cailloux, des billes d’argile ou de la pouzzolane afin d’avoir un drainage parfait.

Avec l’aide de « Aromatiques au balcon » (Mon carré de jardin)

Un commentaire sur : Quel terreau pour mes plantes aromatiques ?

  1. Bonjour,

    Je voudrais acheter un sac de terre dans le commerce pour faire mes plantes aromatiques car je n’ai pas de jardin ni de terrain. J’ai un balconnet autour de ma fenêtre.

    Comment savoir si une terre est traitée ou non avec des produits chimiques ? je voudrais une terre non traitée pour manger des plantes saines. Que me conseillez-vous ? Dans quels magasins pourrais-je trouver de la terre non traitée, (ou alors traitée avec des éléments naturels non préjudiciables à la santé humaine) ?

    Merci d’avance pour votre aide. Cordialement.

Ecrire un commentaire
*
*

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les derniers articles de Nicolas le jardinier :