Protéger son jardin grâce aux haies et clôtures

Il n’existe pratiquement aucun jardin sans haie ou clôture elles servent à compartimenter l’espace ou borde une allée. Avant d’opter pour la solution de facilité : thuyas ou ifs, étudiez les autres options : haies à croissance rapide, agrémentées de baies ou de fleurs, dôtées d’un feuillage coloré, ou bien choisissez une clôture en bois plus classique.

La clôture

Il existe des clôitures en bois et composite, en béton, en métal, en aluminium, en PVC, en grillage ou encore composées de panneaux occultants. Les possibilités sont nombreuses et illimitées en terme de couleurs et de matériaux.

La clôture représente une solution facile à mettre en place pour mettre son jardin à l’abri des regards. De plus son entretien reste relativement facile et peu coûteux. Vous pourrez retrouver un choix conséquent de clôtures sur le site https://www.closystem.com/.

haie jardin

Les haies

Planter une haie : les règles de base

La plantation s’effectue pendant l’arrêt de la végétation, entre octobre et mars.

Fin septembre / début octobre et fin mars / début avril correspondent à deux périodes où les végétaux repartent avec grand succès.

En outre, les sujets vendus en conteneur simplifient la mise en place. A l’achat, vérifiez que les racines s’enroulent autour de la motte d’une façon compacte.

Une haie nouvellement plantée nécessite une surveillance destinée à permettre aux arbustes de bien s’enraciner sans être envahis par les mauvaises herbes.

Un excellent système permet d’obtenir ce résultat, tout en maintenant l’humidité à leur pied et en les protégeant du gel : il consiste à dérouler une feuille de plastique le long de la haie en créant une fente du bord jusqu’au centre, de façon qu’elle passe autour du tronc de chaque plant.

Pour que l’eau puisse pénétrer, piquez quelques trous à la fourche et, pour l’esthétique, dissimulez le plastique sous une couche d’écorce, de sapinette ou de gravier.

Une étendue de 10 à 20 cm de mulch tout du long renforce les effets bénéfiques du système.

Rénover une haie ancienne

Ne vous croyez pas obligé de supprimer cette bête verte du jardin, une haie ancienne de conifères, très dégarnie, trop importante, et qui ne remplit même plus sa fonction… Il vous faut cinq ans pour la régénérer, la discipliner et l’embellir. La première année, en juillet :

  • Retirer la végétation et les mauvaises herbes qui l’encombrent à la base
  • Supprimez toutes les branches sur une seule face jusqu’au tronc, sur l’intégralité de la hauteur
  • Rabattez-la à la hauteur désirée
  • Enfoncez un tuteur entre les arbustes
  • Inclinez une branche de chacun d’entre eux et fixez-la au tuteur, prenez-la sur la face non rabattue, si possible
  • Enterrez une poignée de poudre d’os au pied de chaque végétal
  • Arrosez bien et terminez par 10cm de tourbe ou de compost.

La deuxième année, effectuez le même travail de reprise sur l’autre face de la haie. En moins de cinq ans, celle-ci sera digne de votre jardin.

Mettre en place une haie

Creusez une tranchée de 60cm de profondeur sur 40cm de largeur. Ameublissez le fond et mettez une partie de la terre de surface de côté. Pralinez ou trempez les arbustes.

Placez-les après avoir déterminé leur écartement selon la haie souhaitée : 60cm pour une haie de moins de 1m de haut, 80cm pour une haie de clôture. Utilisez un cordeau pour aligner la plantation.

Mélangez la terre de surface avec 1/3 de sable de Loire, 1/3 de tourbe et 1/3 de compost. Comblez la tranchée et arrosez bien.

Une haie de clôture ou bordant une allée n’est pas obligatoirement rectiligne.

Photo: !MimosaMicheMichelle!
Ecrire un commentaire
*
*

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *