Jardins anglophones : petit tour d’horizon

Les paysagistes anglais du XVIIIè siècle ont « réinventé la nature » dans le jardin en adoptant en souplesse le jardin géométrique.
Courbes adoucies et rayons inégaux permirent d’éviter les alignements et de casser les perspectives. En plantant leurs parcs d’arbres magnifiques et en modifiant les grandes pelouses en prairies, ces paysagistes ont créé une véritable révolution dans le concept paysager en Europe. Jusqu’en 1980, le jardin à l’anglaise est demeuré l’archétype du beau jardin.

L’art du jardin à l’anglaise consiste à composer des massifs en forme de S aux demi-boucles inégales. Pour réussir un tel tracé, la première courbe doit mesurer au moins 20 m de diamètre et la seconde 10 m, ou vice versa. On ne retrouve plus aujourd’hui ce type de composition imposante que dans les parcs ou les jardins publics.

Une sélection de photos réalisées par Nancy Andrew de quelques jardins anglais.

[portfolio_slideshow id=372]
Textes: Le Truffaut
Ecrire un commentaire
*
*

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les derniers articles de Nicolas le jardinier :