Fraisiers : plantation, entretien, conseils

0

La plantation du fraisier

Quand planter un fraisier

Les fraisiers sont plantés dès le mois de septembre. La terre est encore chaude (avec l’été qui s’achève) et humide.

Préparer le sol

Préparez le sol et apportez du compost ou du vieux fumier. Gardez à l’esprit que si vous plantez sur plastique, vous ne pourrez plus faire d’apport jusqu’à la fin de la culture (Au moins trois ans).

Espacer les lignées

Espacez les lignées de 50 cm, les plants de 40 cm surtout avec les nouvelles variétés très vigoureuses. N’enterrez pas le collet. En terrain humide ou lourd, façonnez des petites buttes et plantez au sommet, le fraisier a horreur d’avoir les racines dans l’eau.

Arroser régulièrement

S’il ne pleut pas, arrosez régulièrement au cours des deux premiers mois afin d’assurer la reprise.

Pailler les pieds

Plutôt que le plastique, pensez au paillage naturel à base de paillettes de lin ou de chanvre, ou d’écorces de pin compostées ou d’aiguilles de pins ou encore de mélèze.

Comptez au moins 60 fraisiers pour une famille gourmande de quatre personnes ! Prenez plusieurs variétés afin d’étaler les récoltes, moitié non-remontants, moitié remontants.

La culture du fraisier

Ne touchez pas à la plantation en période de gel, attendez le mois de mars pour nettoyer les plants. Enlevez (et brûlez) les feuilles sèches, rectifiez le paillage brassé par l’hiver.

Supprimez régulièrement les stolons (ou fils) émis par le pied principal, ceci afin de maintenir un plant fort et productif. Vous souhaitez plus d’astuces pour avoir de belles fraises ? Lisez notre article sur ce sujet.

Les parasites du fraisier

  • Campagnols, mulots, rats taupiers : la plantation d’ail entre les pieds de fraisiers éloigne les rongeurs.
  • Limaces : en cas de printemps humide, le paillage décourage les gastéropodes.
  • Pucerons, thrips (feuilles déformées ou/et décolorées) : traitements préventifs au purin d’ortie ou curatifs au purin de tanaisie.
  • Tarsonème (jeunes feuilles déformées sans décoloration) : attention, c’est un acarien, insensible aux insecticides. Prenez un produit spécifique « araignées rouges ».
  • Oïdium ou blanc : maladie bien connue, due à un excès d’eau et à une mauvaise aération du feuillage. Attention aux distances de plantation et traitez au souffre.
  • Tâches violettes : cette maladie apparaît en été avec les fortes chaleurs, maladie peu inquiétante que l’on peut contrôler simplement à la bouillie bordelaise.

Sos mes fraises pourrissent

botrytis-cinerae-fraises

Le problème

Les fraises pas tout à fait mûres se couvrent peu à peu de taches sombres et d’une fine pruine grisâtre… Botrytis cinerea, champignon commun au potager, doit être en train de dévaster votre récolte ! Il développe la pourriture grise sur les fruits charnus, en particulier ceux qui sont en contact avec le sol. Les ambiances confinées et humides le stimulent.

La solution

Agissez sans attendre car la maladie peut se répandre sur toutes vos plantations. Retirez fruits, tiges et feuilles touchées, si la densité de plantation est trop élevée (pas plus de 5 pieds au m2), éclaircissez sans hésiter. Un paillage limitera les contacts avec des fruits avec la terre. Enfin, pour favoriser les défenses naturelles de vos plants, vous pouvez les traiter avec un produit à base de Bacillus subtillis ou une décoction d’ail.

Avec l’aide de jardihaie – Photo : Michael
Ecrire un commentaire
*
*

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles publiés

Que faire au jardin au mois d’aout

Écrasé par la chaleur du mois d'Août, le jardin semble être e...

Tondeuse de jardin : thermique, électrique, autoportée… Laquelle choisir ?

Face à la multitude de modèles et variantes de tondeuses prop...

8 accessoires déco sympas pour le jardin et ses amis

L'été arrive, le soleil et les beaux jours sont bel et bien l...